Toute l'actualité d'HabboCity se trouve ici !
Giveaways
15.000 diamants 1 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(e) : Luciferr
10.000 diamants 2 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(s) : Russ, Leynael
5.000 diamants 1 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(e) : Aslea
10.000 diamants 1 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(e) : zizoux
50 CityCashs 1 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(e) : Julie

Connexion
Formulaire de connexion
Inscription
Formulaire d'inscription
Rentre le code ci-dessous dans ton humeur sur HabboCity pour prouver que le compte t'appartient
Chargement de CityWish en cours...
Passer le chargement

Information de la part de l'administration :

Les recrutements sont ouverts sur CITYWISH, rejoignez notre serveur discord pour y participer, bonne chance à tous !

57
0

Généralement, les réseaux sociaux sont considérés comme une perte de temps. Il faut dire que chaque application développe un tas de stratégies afin de garder l'attention des utilisateurs.
Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cela s'avère efficace.

La France n'est pas le pire élève. En effet, un français passe environ 1h46/jour sur les réseaux alors que la moyenne mondiale se situe aux alentours de 2h27.
En tête du classement, on retrouve le Nigeria dont la moyenne journalière avoisine les 4h07 !

En ligne de mire, les adolescents, souvent critiqués pour le nombre d'heures qu'ils accordent à leur téléphone.
En effet, chaque nouvelle génération voit son temps d'écran augmenter au détriment de leur capacité de concentration.
Quel jeune n'a jamais entendu cette remarque : "Imaginez tout ce que vous pourriez faire avec le temps passé sur les réseaux ?"


Et si les réseaux sociaux s'avéraient utiles ?

Depuis plusieurs années, la culture s'est progressivement immiscée sur les réseaux sociaux.
Petit à petit, la littérature s'est, elle aussi, fait sa place. En tête de liste, YouTube et Instagram, les premiers réseaux sociaux envahis par du contenu entièrement consacré au monde littéraire, sous l'appellation "Book-tube" et "Bookstragram".

À l'origine, ce sont des blogueurs littéraires qui publiaient en ligne des contenus dans le but de faire leur promo mais aussi de partager leur passion.
Avis littéraires, critiques de livre, bookhaul
 (présentation de nouveaux achats), interviews d'auteur, conseils, lectures, citations, illustrations, concours : tout y passe tant que ça concerne les livres ! 

En ce moment, c'est Tiktok qui fait fureur avec le fameux #Booktok.
C'est d'ailleurs grâce à cette plateforme que l'engouement autour des livres a littéralement explosé auprès des jeunes.
Son format court séduit le public qui s'amuse à reprendre les tendances Tiktok et les transformer autour de l'univers de la lecture.

Contrairement à ce que l'on pense, les réseaux sociaux participent donc à redonner goût à la lecture, réussissant
là où le scolaire a bien souvent échoué, leurs méthodes n'étant peut-être pas les plus adaptées, même sujet abordé chaque
année, pression d'une interro, propositions limitées... Alors qu'en ligne le choix est infini.

La force des réseaux sociaux, c'est le caractère universel. Tout le monde possède un téléphone et peut croiser une publication
concernant un livre susceptible de lui plaire et, de fil en aiguille, redécouvrir les joies de la lecture.
Pour les adeptes de longue date, c'est également l'occasion d'agrandir leur bibliothèque.


Influenceurs

Avec le temps, ces créateurs de contenus littéraires se sont créés une véritable communauté et sont fréquemment
courtisés par des maisons d'éditions pour divers partenariats. Invitations à des salons littéraires, rencontres d'auteurs, concours pour leur communauté, réception de livres avant la sortie officielle, en
échange d'une critique ou d'un avis, les avantages sont nombreux. Peu importe que vous soyez du métier ou non, tant que vous êtes passionnés.


Il y a aussi bien des auteurs, des maisons d'éditions, des critiques littéraires, que des monsieur-madame tout le monde, les profils sont variés.
Éditeurs et influenceurs semblent donc tirer avantage de cette collaboration. Et si l'attrait financier n'est pas à négliger, le résultat est néanmoins positif, les jeunes lisent à nouveau !


Astreos
Gérant de CITYWISH
Poster un commentaire
Il faut être connecté pour pouvoir poster un commentaire.