Toute l'actualité d'HabboCity se trouve ici !
Giveaways
15.000 diamants 1 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(e) : Yneoph
10.000 diamants 2 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(s) : Russ, Woodie
5.000 diamants 1 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(e) : Aslea
10.000 diamants 1 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(e) : zizoux
50 CityCashs 1 gagnant(s)
-j -h -min et -s
Gagnant(e) : Julie

Connexion
Formulaire de connexion
Inscription
Formulaire d'inscription
Rentre le code ci-dessous dans ton humeur sur HabboCity pour prouver que le compte t'appartient
Chargement de CityWish en cours...
Passer le chargement

Information de la part de l'administration :

Les recrutements sont ouverts sur CITYWISH, rejoignez notre serveur discord pour y participer, bonne chance à tous !

57
0

Cela fait bientôt 25 ans, que Diana Spencer, ex-épouse du roi Charles III, aura marqué, à sa manière, les consciences de millions de personnes dans le monde. Comment le destin d’une femme adulée par le peuple, icône de la mode, mère aimante et engagée, a-t-il pu virer au drame ?

 

Lady Di, une princesse au grand cœur

Lady Diana de son vrai nom, Diana Frances Spencer est une aristocrate, membre de la famille royale britannique. Elle naît le 1er juillet 1961 à Sandringham, en Grande-Bretagne et est issue d’une famille appartenant à la noblesse britannique.

C’est lorsqu’elle fut âgée de seulement 6 ans, que ses parents, John Spencer et Frances Burke-Roche, divorcèrent. Elle racontera, ultérieurement, dans une interview et dans un livre autobiographique, avoir vécu une enfance difficile, marquée par la souffrance de cette séparation. Pleine d’ambition, elle confiera à son père, à l’âge de 13 ans, qu’elle mettra tout en œuvre pour épouser un homme noble et connu, dans le but de devenir une grande dame.

Intriguée par l’art et de nature sportive, celle-ci avait la nette ambition de devenir, un jour, une danseuse de ballet de renom. À la suite d’un parcours scolaire des plus désastreux, elle intégrera l'Institut Alpin Videmanette, une institution composée de jeunes filles de bonne famille, en Suisse. En 1978, à son retour à Londres, elle enchaîna une série de petits boulots dans l’optique de se faire un peu d’argent. C’est seulement à l'automne 1979, qu’elle travaillera dans un jardin d'enfants, le Young England situé à Pimlico, en qualité d’assistante maternelle. La directrice de l’établissement la décrivait comme une personne aimante et très attentionnée. C'est à cette époque qu'elle fût découverte par la famille royale : la reine sentit que sa douceur, sa modestie et sa discrétion lui conféraient les qualités idéales pour devenir la future princesse de Galles.

Connue pour ses valeurs et engagements humanitaires, la jeune femme participera à une centaine d’œuvres de charité. Diana apportera une aide à la fois physique et monétaire à diverses causes, telles que la lutte contre le sida, le cancer, la protection des enfants mais également, les mines antipersonnel.

Icône de la mode et de modernité, elle sera chérie, dès ses premières apparitions publiques, en serrant des mains et en prenant des enfants dans ses bras, se distinguant totalement de la figure royale stricte que représentait la reine. Son attitude chaleureuse et altruiste, lui vaudra le surnom tant réputé de « Princesse du peuple ».

 

Un mariage semé d'embûches

C’est seulement à l’âge de 20 ans que cette dernière épousa le prince Charles, héritier du trône britannique, le 29 juillet 1981, tandis qu’ils ne s’étaient vus que seulement 13 fois, auparavant. De cette union naîtront deux fils : William, prince de Galles en 1982 et Henry, Duc de Sussex en 1984.

Entre le poids de sa vive médiatisation, son isolement de la famille royale et un époux lui prêtant de moins en moins attention au fil du temps, celle que l’on surnommait la princesse du peuple, ne connaîtra jamais la vie idyllique dont elle rêvait. Elle indiquera avoir souffert de dépression et de boulimie, durant une longue période.

Seulement séparée du Prince Charles, en 1992, c’est lors d’une interview pour la chaîne BBC, qu’elle se livrera sur certains aspects de sa relation avec ce dernier : « Nous étions trois dans ce mariage », faisant référence à l’adultère et la relation intime qu’entretenait le Prince Charles avec son premier amour, Camilla Rosemary Shand depuis plusieurs années. Délaissée par son mari en quête d’amour, elle nouera, de son côté, plusieurs relations extra-conjugales. Furieuse et trahie suite aux révélations houleuses de sa belle-fille, la reine exigera le divorce du Prince et de la Princesse de Galles. Le divorce sera, de ce fait, prononcé en août 1997.

Quelque temps après son divorce, la jeune femme sera photographiée dans les bras d’un célèbre producteur de films, le milliardaire Dodi Al Fayed, sur un yacht à St Tropez.

 

Un mystérieux décès

Tentant de fuir les paparazzis qui les traquaient, Lady Diana et son compagnon, Dodi Al-Fayed, montèrent dans une berline afin de se rendre dans l’hôtel particulier de Dodi, en quête de sérénité et d’intimité.

Roulant à près de 100 km/h, le chauffeur Henri Paul perdit le contrôle du véhicule et heurta le treizième pilier du tunnel du pont de l’Alma. Dodi ainsi que le chauffeur meurent sur le coup, tandis que Lady Di est transportée à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, dans lequel elle succombera à ses blessures, quelques heures plus tard.

Le monde sera marqué par la mort tragique de la princesse, Lady Diana, survenue dans la nuit du 30 au 31 août 1997, à la suite d’un accident de voiture, sous le pont de l’Alma, à Paris.

Ses funérailles sont célébrées à l'abbaye de Westminster à Londres, le 6 septembre 1997.

Ce décès eut un retentissement mondial en vue des circonstances de la disparition de la princesse, alimentant, dès lors, certaines théories du complot. Certains parlent d’une voiture qui aurait été trafiquée, d’autres évoquent une manigance de la famille royale…

25 ans plus tard, son nom reste gravé dans les mémoires. L’annonce du décès de la reine Elizabeth II, son ancienne belle-mère, ressasse, dans les consciences, le destin tragique qu’a subi son ancienne belle-fille, Lady Diana.

 

 

Neferaya
Rédactrice de CITYWISH
Poster un commentaire
Il faut être connecté pour pouvoir poster un commentaire.